L’injustice n’existe pas

       Attention ! Attention ! Destination, Terre ! Tout le monde, attachez vos ceintures. J’ai bien dit, tout le monde, attachez vos ceintures ! Beaucoup d’entre vous vont me dire pourquoi une telle répétition, car vous n’êtes pas des sourds. Tout cela vous regarde. D’ailleurs, je sais très bien que pendant la traversée, un tas de choses peuvent arriver. Je suis témoin qu’il y a des passagers qui sont portés disparus en plein vol. Même les vaisseaux  qui les ont portés ont subi le même sort. Il y en a d’autres qui ont succombé dès leur arrivée. Assurément, c’est la conséquence du voyage qu’ils sont en train de payer. Ou bien, est-ce la limite de leur pèlerinage qui est arrivée à son terme ? Peu importe, c’est la réussite du voyage qui compte. Parce qu‘on va affronter des galaxies géantes.

Dans ces zones, mes amis, il y a parfois des affrontements entre galaxies. Ne prenez rien à la légère. Concernant les mesures, en années-lumière, que je vous signalerai de temps en temps, je vous demande de me supporter en cas d’erreurs, car je ne suis pas un spécialiste en la matière. Je me permets seulement de répéter après les grands experts en ce domaine, que je salue sincèrement. Je sais tres bien qu’il y a beaucoup parmi nous pour ce grand voyage. Merci d’être là ! Bref, je fais une nouvelle constatation dans la foule : je vois que tout le monde à sa valise invisible, y compris moi-même. C’est bien d’avoir compris l’urgence et le bienfait de cette valise, car sans elle nous ne pourrons pas vivre là où nous allons. Sur la terre, on ne trouve pas de marchands de valises invisibles. Non, cela n’existe pas. Et notre itinéraire  réside dans ces dernières, car nous sommes tous des commissionnaires. Alors, mes frères, dans quelques minutes on va décoller.

Assurez-vous que vos ceintures sont bien attachées ! Maintenant, l’heure est venue de se lancer vers notre destination. Sans plus tarder, on va compter jusqu’à quatre pour le lancement. On y va : Oh ! Non, j’ai un autre petit détail à vous signaler : mes chers compatriotes, dans vos valises invisibles il y a des moments de joie et de douleurs. Il ne faut jamais s’étonner de ce que vous allez trouver. Ce que je dis n’a aucun sens, parce que nous sommes tous des missionnaires à plein temps. Partons maintenant. Quatre, trois, deux, un et zéro. En un clin d’œil, nous sommes à un milliard d’années-lumière de la Terre. Oh ! Nous sommes à un milliard d’années-lumière de la Terre, en un clin d’œil ? Voisin, c’est quoi ça ?

̶  Quoi ?

̶  Ce que vous voyez là-bas !

̶  Ah ! Ce n’est rien, c’est une supernova.

Après des milliards d’années-lumière parcourues, nous sommes enfin arrivés à notre destination, qui est la Terre. De là étant, tout le monde peut utiliser sa valise invisible. Parmi nous, il a un jeune homme qui s’appelle Paul. Dans son aventure, il s’est trouvé face à  une foule immense qui criait : «Justice ! Justice ! Justice ! » Ce jeune homme a fait la réflexion que voici : « Oh ! pourquoi cette manifestation ? » Mais sa langue, de concert avec le reste de sa bouche, qui voulait accomplir sa mission, dit  à un manifestant : « Monsieur, je constate que la manif a pris une pause or votre pancarte est toujours brandie avec cette inscription : « Justice ! Justice ! Justice ! »   Ce slogan, à lui seul, avant la pause, a galvanisé la foule, alors,  si vous me permettez, pourquoi une telle pancarte ?

̶  Comme si tu n’étais pas au courant ? Sûrement, tu es de ceux qui ont tué le professeur, ou du moins un partisan de ces criminels.

Il agita son enseigne avec plus de force et cria à haute voix : « Justice ! Justice !  Justice ! Justice ! » , le regard toujours fixé sur Paul. Sa voix grave et ses gestes ont contaminé toute la foule, y compris Paul, soucieux de sauver sa peau.

En quittant la foule, Paul se mit à réfléchir à propos de ce qui vient se passer et dit, tout essoufflé : «  Le Grand Architecte de l’univers m’a sauvé aujourd’hui. En parlant de ça, où est-t-il donc, ce  Grand Architecte de l’univers ? Souvent on dit qu’il est Esprit. On dit aussi que cet Esprit est en nous, les  humains. Si c’est ainsi, nous sommes tous le Grand Architecte de l’univers avec, bien sûr, des missions différentes pour le bon fonctionnement du système. Cela est vraisemblable, car la mort du professeur, que d’ailleurs je déplore, m’a servi. Elle m’a permis de franchir cette étape difficile de ma vie. Je ne parle pas seulement de moi, mais des manifestants, des juges, des avocats, et même le soi-disant criminel, car il a accompli ce qui était dans sa valise invisible.

« En gros, nous sommes tous Le Grand Architecte de l’univers. Alors, qui a le droit de dire que Le Grand Architecte de l’univers est fautif ? En somme, la vie des humains est faite de toutes sortes d’événements  afin qu’ils accomplissent leurs tâches convenablement. Puisque c’est ainsi que vont les choses,  je vais publier tout ceci dans un article qui, je l’espère bien, sera lu et apprécié par ceux qui, sans le savoir, ont cet article dans leur valise invisible.

À bientôt, toujours SHELO !

Publié par shelolecrivain

Tout Homme est juste

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :